Traversée Trou Pi <-> Trou Pi – Vallon des Eparres – 07 et 08-07-2018

Participants :
Lionel, Séb, Julien, JR
ainsi que Charly et Sylvain (inscrits cette années au Spéléo Club Savoie)

Direction les Eparres ! De nombreux objectifs étaient prévus, mais le faible contingent oblige à réévaluer nos ambitions. Finalement, nous allons nous concentrer sur le Trou Pinambour, avec du rééquipement et de la prospection au programme.

Samedi 7/07
RdV à 8h30, préparation, courses à Pont de Beauvoisin, et arrivée à la Grange à Kiki-Charly vers 11h30. On procrastine bien, le temps de manger un bout, d’attendre Sylvain, un pote de Charly.
14h, on prend enfin le sentier !
Lionel, Séb et JR rentrent par la sortie (sisi !) du Trou Pinambour, que nous avions réouverte l’an dernier. JR s’arrête très rapidement, car il ne passe pas dans une étroiture verticale. Lionel et Séb continuent et posent de nouvelles cordes à la place des anciennes encore en place.

Pendant ce temps, Julien, Charly et Sylvain se dirigent vers l’entrée supérieure du Trou Pinambour et descendent sans tarder. Après deux bonnes heures, les deux équipes se retrouvent au pied du P7 situé en aval du méandre. Petit point, et nous rebroussons chemin pour aller voir le fond d’un boyau situé dans le méandre. Seul Julien passe, sans baudrier, et arrive à retrouver le siphon indiqué. Par contre, pas de trace de lucarne ou de courant d’air dans le secteur. Il faudra revenir plus tard dans de meilleures conditions avant d’envisager un chantier ici…

On remonte vers la surface, en passant par l’entrée inférieure. Facile : il suffit de suivre l’intense courant d’air soufflant. Il nous reste des accus : nous en profitons pour percer l’étroiture où JR a fait 1/2 tour. Puis retour rapide vers la grange, où nous arrivons presque de nuit vers 22h. JR nous a quitté pour rejoindre le rassemblement-anniversaire organisé à la Balme à Collomb.

Repas au coin du feu sympa. Séb file dans son camion, Lionel à la grange et Julien dans sa tente.

Le puis remontant Trou Pinambour

Le puis remontant

Dimanche 8/07
Réveil peinard… Lionel reste à la grange pour chercher le téléphone que Chloé a pommé dans l’herbe.
Séb, Julien et Charly prennent le sentier vers 11h, direction l’entrée inférieure. Vers 12h30, un coup de tonnerre surprend les randonneurs : l’étroiture n’est plus…
On sort le pic-nic puis on s’équipe. Sous terre, on tente de modifier une corde sans succès, il manque 2 mètres.

Puis on remonte le réseau, d’abord par le très beau méandre, puis les puits. On ressort vers 17h.
Retour à la grange, chargés. On retrouve Lionel, qui n’a pas retrouvé le téléphone.
Puis retour sur Lyon, noyé dans le flot de lyonnais de retour de WE.

TPST : 5h et 4h

Bilan de courses :
– Excellent WE avec une excellente météo.
– Traversée et anti-traversée du Trou Pi réalisée, sans aucun souci.
– La cheminée de l’entrée inférieure du Trou Pi est sécurisée (mais pas protégée ad vitam eternam de chute de terre et d’arbres).
– Nous sommes passés devant le Trou Doucement : il soufflait convenablement. La corde est en place.
– Le boyau jonctionnant avec le Gouffre à Maule soufflait un léger courant d’air.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.