Gouffre d’Angrière – 21 et 22-07-2018

Nous avions au départ prévu de partir faire une rivière souterraine dans le Vercors, mais la météo prévoit encore des orages alors ce sera de la désob à Angrière. Fabien et Axel y sont allés le WE précédent et leur récit est très alléchant, il y a bon espoir de sortir du méandre.

Nous sommes donc 6 motivés, Michel, Gros Nico et moi le samedi et Axel, Julien et Patrick le dimanche.


Samedi 21 juillet

Participants :
Michel, Gros Nico et Séb

C’est vers 11h que nous entrons dans le trou samedi matin. Pendant la descente, Gros-Nico fanfaronne un peu et trouve la cavité confortable et large. Je le préviens que la remontée est plus pénible et la suite me donnera raison.

Arrivés en bas, nous découvrons la nouvelle salle ouverte par Fabien et Axel la semaine précédente. Après un peu d’observation et de discussion, on décide de descendre en plein milieu de la salle, là où les cailloux tombent dans l’eau. Michel allume un bout d’encens, la fumée part dans le bon sens, youpi on a tout bon.

Un peu de ficelou vert à droite et à gauche avec un bout de ficelou jaune pour relier le tout et comme par magie, le trou s’élargit ! On déblaye et on voit mieux en-dessous un trou dans lequel s’engage tout nos gravât avec un bruit d’eau en-dessous. Michel décide de commencer à remonter, mais pour Gros-Nico et moi c’est rebelote, un bout de ficelou à droite un bout à gauche et le trou s’élargit encore. On déblaye  et là on voit mieux le niveau 2m plus bas avec un trou de petite dimension mais ça descend encore après c’est sûr. Grosse hésitation, encore un peu de ficelou??? Michel est parti depuis bientôt une heure alors on décide de remonter. L’équipe du lendemain pourra passer ce niveau là et nous racontera.

Je pars devant suivi par Gros-Nico qui trouve le trou moins large et mois confortable dans ce sens. A la sortie je retrouve Michel qui lézarde au soleil et Gros-Nico nous lâchera un petit « bordel je suis liquide, y a pas une sortie de puits qui soit confortable »

Qu’à celà ne tienne, la réhydratation a été efficace grâce au pot de l’amitié offert par Roland.

TPST 6h


Dimanche 22 juillet

Participants :
Patrick P, Axel et Julien

Samedi soir, on prend les informations des avancées auprès de Séb. Ca s’annonce bien : le plus gros kit est resté en bas, on va descendre léger !
RdV à 10h à Angrière avec Patrick. On s’équipe, et on rentre sous terre peu avant 11h.

Descente rapide, surtout pour Julien et Axel qui ont abandonné le seul kit à Patrick. Pas fair-play? Sisi : Patrick a négocié de remonter sans kit !

On se retrouve sur le front de taille. Effectivement, ça a bien avancé ! Mais bon, il y a encore pas mal de boulot. On prend tout d’abord pas mal de temps pour sécuriser les dernières dézob, car plusieurs lames ne demandent qu’à tomber si on cherche à tirer dessus.

Puis on se mets devant l’étroiture décrite par Séb, on sort le ficelou, et on s’éloigne… Le courant d’air aspire mollement, il nous faut attendre un peu avant de revenir sur zone.

C’est bon le passage est ouvert : on se glisse facilement pour mettre les pieds dans la petite salle, où se trouvait la flaque d’eau (maintenant il y a 10-20 cm de gravats !). On y retrouve donc l’actif. Cette salle ressemble à la précédente : 2-3 m de diamètre, l’actif qui se perd dans le fond à gauche, et le méandre fossile en hauteur. Pas facile de choisir la suite, du coup, une équipe commence à casser du cailloux en haut et une autre équipe tente d’élargir le bas.

Finalement, vers 18h nous décidons de remonter, bien fatigué par les multiples coups de masse.

La remontée est toujours laborieuse, les kits sont lourds ! On est aux voitures vers 20h.
On fait un pause chez Roland pour poser un accu à Michel. Roland étant alité, pas d’apéro ce soir.

TPST : 8h

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Gouffre d’Angrière – 21 et 22-07-2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.