Rivière souterraine de Bury – 7 septembre 2019

Le 7 septembre 2019. Participants : Cécile, Yves, Séb, Charline

On se retrouve vendredi en fin d’après-midi au club, afin de pouvoir rentrer (idéalement) tôt sous terre samedi et revenir tôt sur Lyon, pour être en forme pour le salon des assos’ du dimanche. Départ pour le Vercors, l’application « Park4nigth » nous a dégotté un petit coin sympa où bivouaquer à quelques kilomètres de la grotte.

Apéro, bière, petit festin concocté par petit lapin, agrémenté des tomates et pêches du jardin de Cécile : une belle soirée en pleine nature, dans l’air fraichissant du Vercors au mois de septembre. Je réalise dans la soirée que j’ai oublié de prendre de l’eau et une couverture de survie (on sent poindre la corvée de compte-rendu non ?)

Le lendemain, réveil à 7h, départ vers 8h, 8h30. Reconnaissance du sentier, équipement : nous sommes prêts à descendre à 9h30…Enfin, presque. Les baudriers sont serrés, les casques casqués, quand soudain se pose la question : j’ai rempli mon inscription au club et à la fédé la semaine dernière, mais je n’ai pas encore payé ! Est-ce-que je suis assurée ? Peut-être pas. On sort donc les portables pour vérifier auprès de Bérengère et Julien, mais là… pas de réseau, nulle part. On saute donc dans une voiture avec Yves à la recherche désespérée de réseau. On finit par joindre Julien, on règle le souci, on peut y aller. Bref, il est 10h, on rentre sous terre et je suis corvée compte-rendu pour les 25 ans à venir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sous terre, après quelques mètres et une première mini-cascade, on arrive sur le premier puit, que petit lapin équipe magistralement. La suite du parcours est chouette, des blocs, des petits passages étroits, des rappels, des remontées sur corde… ça monte et ça descend, le tout les pieds, les genoux et exceptionnellement la taille dans l’eau. C’est plutôt facile dans l’ensemble, mais un peu sportif. Séb en profite pour étrenner son nouvel appareil photo souterrain. Alors que le topo prévoyait de nombreux puits, toute la grotte semble être équipée en fixe. Une bonne surprise pour petit lapin, qui est chargé d’équipé, un peu moins pour Cécile, qui porte le 2ème kit de cordes (lesquelles s’avéreront inutiles au final).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au bout de 2h30, arrivée en haut d’un puits : plus de chemin ! Diantre. Serait-ce ce ramping étroit au dessus de la tête de puits ? Il semblerait que oui. Séb va jeter un coup d’oeil, pas hyper motivé. On sent poindre la fameuse étroiture de 30cm dont on sait qu’elle se situe aux alentours de – 100 mètres. Séb revient, ça s’étrécit en méandre par la suite. Il fait demi-tour péniblement et revient. Cécile va jeter un coup d’oeil, passe le méandre et confirme : ça débouche sur un puits vertical très très étroit.

Il est entre 13h et 14h, plusieurs questions se posent. La motivation n’est pas flagrante pour aller se coincer dans le puits. De plus, si jusqu’à présent, tout l’équipement était en fixe, une équipe, qui a du partir avant nous, a équipé le puits. Il faudrait donc équiper en double, le tout dans une étroiture qui n’a pas l’air des plus confortable. On décide de manger sur place et décider après.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Passé le repas, orteils gelés (complètement frigorifiée pour ma part), la motivation est encore redescendue d’un cran. Petit lapin est chaud pour continuer, Cécile, Séb et moi moins. On fait donc demi-tour, un peu deçus de ne pas voir la suite, mais on se dit que ça sera pour la prochaine fois (nota bene : ne pas s’arrêter pour manger avant, trempés par la rivière, on refroidit vachement vite, j’avais l’impression d’avoir des sabots à la place des pieds).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Retour tranquille, on retrouve les mêmes puits et petites escalades qu’à l’aller. On déséquipe la tête de puits – le seul équipement qu’on aura posé au final. Comme dit petit lapin : « j’ai équipé la grotte de A à Z, et la distance entre le A et le Z était de 2m50 ». On plutôt heureux de retrouver la chaleur du soleil ! Bilan de l’équipe : une grotte sympa, possible pour une init’ sportive jusqu’à l’étroiture, à explorer un peu plus la prochaine fois !

TPST : 5h

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.