Grotte du Château de la Roche – Chamesol (25) – 14/08/2019

Le porche d’entrée

Participants : Flo et moi (Ptit Nico)

En vacance chez la belle famille dans le Doubs. On en profite pour aller visiter la grotte du Château de la Roche.

On avait découvert son porche spectaculaire au cours d’une rando sur deux jours il y a environ 6 ans. A l’époque, on ne faisait pas encore de spéléo. On se contentais d’explorer les cavités rencontrés lors de nos rando à l’aide de lampes frontales (ou pas) très basiques. On s’était donc arrêtés en bas des marches menant à la rivière souterraine.

Aujourd’hui, notre objectif est de visiter cette fameuse rivière souterraine. On est donc équipés en conséquence. Mais les néoprènes 5mm en deux pièces plus la combi spéléo par dessus, c’était peut-être un peu trop. On a du mal à bouger. Surtout avant d’atteindre la rivière. La prochaine fois, on se contentera des 3mm.

Une pendeloque

La première partie nous plonge dans une ambiance particulière avec de nombreuses pendeloques qui pendent du plafond et viennent lécher la surface quasiment lisse de l’eau de la rivière. Par moment on doit se faufiler entre les parois du canyon et les pendeloques pour pouvoir passer.

Après une petite escalade et un passage étroit à travers une coulée de calcite, l’eau devient un peu plus active, passant de gours en gours en formant de petites cascades.

La cascade

Puis on arrive à une cascade de 3m50 qu’il faut escalader (en passant de rive gauche à rive droite à mi-hauteur). Au dessus, la physionomie de la cavité change. La calcite est beaucoup moins présente et les formes d’érosion beaucoup plus agressives. D’anciennes marmites percées sont devenues de véritables lames.

Arrivés au siphon, on vérifie la topo et on fait demi tour. Le retour sera beaucoup plus rapide que l’aller.

TPST : 3h30

a

a

a

a

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.