Gouffre d’Angrières – 13-08-2019

Participants : Fab et Axel

Fab et moi n’étions pas retournés voir notre trou boueux préféré depuis un moment, et le fond a progressé sans nous ! C’est l’occasion d’aller le voir de plus près.

Après tant de canicule, la journée choisie est la plus froide depuis des semaines: on aura pas de courant d’air, on le sait d’avance. On part donc sur une session spéciale « amélioration des passages chiants ».
A 8h30 on est devant la grotte ; Fabien goute aux mûres voisines: « elles sont acides ».
On descend une demi heure pour s’arrêter au 1er atelier du jour: le « boyau coince kit » (Julien, tu nous pardonneras de ne pas appeler les passages comme sur la topo ;)). Description du lieu: boyau étroit précédent une tête de puits, agrémenté de 2 ponts rocheux qui ne gênent pas la progression, mais qui coincent irrémédiablement les kits à chaque passage. On sort le perfo, les pailles (on en posera 6); bref on prépare tout et on déclenchera le tir au retour.

Quelques puits plus loin, nous voilà au 2nd atelier: l’antichambre. Description du lieu: petit ressaut pas très large donnant sur une antichambre pas très large précédent une tête de puits pas très large. Rebelote, on pose 3 pailles cette fois.
Un peu plus tard, 3e atelier : « le virage de merde ». Fabien est chaud pour l’élargir, mais je le freine: on a déjà posé le moitié de nos pailles, ce serai bien d’en garder un peu pour le fond.

On atteint finalement les lieux aménagés par l’équipe précédente: le virage avant la nouvelle section du méandre a été bien nivelé par leur désob, et le haut du méandre est accessible. On fait une 1ere série de trous, puis c’est l’heure de manger (il est 11h30 mais on a faim). Comme prévu il y a peu d’air, ça aspire vraiment doucement. On fini par aller voir, mais le tir ne suffit pas pour nous faire avancer. Rebelote, 2nd tir; ce coup ci c’est mieux, de plus le méandre a l’air de s’élargir un peu en dessous. On perce donc en ce sens, 3e tir. C’était les dernières pailles, on verra le résultat au prochain épisode 😉

On attaque la remontée, 1h plus tard on rencontre les ateliers qu’on a préparé. Il faut retirer le matos en fixe pour le protéger des tirs, puis je m’occupe des pailles en place.
On remonte encore pour atteindre le dernier atelier. Grâce à une 2nde ligne ramassée en chemin, on équipe à double 2 séries de 2 pailles, on tire puis on retourne brancher les 2 dernières.
Ça va faire pas mal de gravats à purger tout ça. Pense bête: penser à prendre un marteau et un burin pour la prochaine descente !

Il est 18h, nous sommes sortis. Fabien goute à nouveau aux mûres : « je confirme, elles sont acides ».


TPST: 9h30

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.