Grande Voie – Gorges de la Combe d’Oyans (25-04-2022)

Participants : Ptite Flo, Axel et Rémi (CPEAVV)

Journée grimpe proposée par Rémi sur condition de poser son lundi (sorry à mon coco) et d’avoir une bonne météo.

Pour la météo annoncée ce n’est pas foufou avec les pluies du week-end mais Rémi a repéré un site qui pourrait être relativement épargné. Allez advienne que pourra on prend donc la route pour Rochefort-Samson pour aller à la découverte des Gorges de la Combe d’Oyans.

Ces gorges sont très esthétiques, le déplacement vaut déjà le détour! On croise les doigts pour que la pluie ne se joigne pas à la partie car nous décidons de nous lancer dans une grande voie en terrain d’aventure relativement simple (ça tombe du caillou, coucou les buissons sur certains morceaux, belle ambiance montagne, relais rouillés, pitons…)

Nom de la voie : « Les cheminées »

8 longueurs : 4c / 5a / 5b / 3b / 4a / 4c-5a / 5c-6a / 4b

Total : environ 200m

On galère un peu au début pour repérer les premiers points qui se transforment très vite en pitons. Rémi part en 1er nous ouvrir la voie. A noter que ce décollage est entamé à 11h et qu’on décide de finir la voie avant de se restaurer. Mon instinct de survie me souffle à l’oreille que ce n’est pas une super bonne idée alors j’engloutis une bonne barre de céréales pour faire des réserves d’énergie.

La 1ère cheminée est bien sympa et on arrive rapidement à un petit sas-grotte de stockage pour enchainer la 2ème cheminée un peu plus technique. Et clairement avec le sac à dos c’est bien pénible de progresser entre 2 parois pour faire de l’oppo !

Une fois à l’air libre on peut désormais apprécier le vide et la vue plongeante sur la belle gorge parcourue par quelques cascades, entourés par le chant des oiseaux qui virevoltent autour de nous : un vrai petit coin de paradis! Une petite grotte invite à la pause déjeuner (il est 13h) mais mes compères insistent pour qu’on ne traine pas, bon bah tant pis alors.

Rémi enchaîne les voies suivantes en ratant un des relais au passage. On progresse bien jusqu’à la dernière cheminée qui se verra plus exigeante à passer. Rémi fini par laisser Axel passer le pas difficile de cette partie, Axel ne fera preuve d’aucune hésitation tellement l’envie de manger le motive ! A ce stade on se sent tous un peu raplapla quand même avec toutes les longueurs qu’on a passé, la faim qui se fait sentir pour mes 2 compères et les pieds en compote bien macérés dans les chaussons d’escalade. Mais le miracle de la journée à opéré : nous sommes baignés par un soleil vivifiant et c’est un bonheur immense!!

Une fois en haut, il est 16h, pause déjeuner bien méritée avec au menu des sandwichs écrabouillés par laminage dans les cheminées. La vue et magnifique avec les montagnes de l’Epenet en toile de fond.

Le retour se fait ensuite en mode sanglier sur un terrain gras bien en pente avec des arbres aucunement fiables pour se retenir. On tombe sur une petite grotte qui semble être visitée par les chamois puis on se retrouve piégés par une falaise qu’on ne peut franchir. Demi-tour pour contourner la montagne de ronces et on rejoint enfin une sente (non visible sur géoportail) qui trace ensuite directement sur le chemin du retour.

En bref, une journée magnifique sur cette voie assez exigeante ! (Cotation ressentie supérieure à ce qui est à priori annoncé sur le papier)

Nous reviendrons sans doute pour de la rando et pour peut-être croiser le couple de hiboux grand duc vivant dans la région !

TPEF (Temps Passé en Falaise) : 5 heures

CR de Ptite Flo

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.