Week End Lasagnes (avec un peu de Canyon et de Spéléo) – 13-08-2017

Lieu : Vercors
Activité : Canyoning et spéléo
Participants :
Jour 1 : Sylvain  et sa copine Nathalie, Séb, Julien et moi Fabien
Jour 2 : Pef, Seb, Yves, Sylvain, Nathalie et toujours moi Fabien

Jour 1 :

Rendez vous 8 heures, m’avait dit Sylvain, on va se faire l’enchaînement Gaz et Ecouges 1, ça sera top.
J’étais plutôt motivé d’autant qu’une courte négociation avec Seb nous avait acquis une sortie à Gournier le Dimanche.
Pas de problème pour moi, l’heure c’est l’heure c’est bien connu au SCV.

9h30 on quitte enfin Lyon, certes en retard mais bien motivé, on recalcule la sortie pour des causes multiples comme la météo et la petite forme de certains, bref ça sera le canyon des « Trois Blaireaux » dans un premier temps puis un second après manger que nous déciderons tous ensemble.

Gilets, sifflet, contrôle des cordes et crème solaire : On ne néglige pas sur la sécurité !

« Les Troix Blaireaux », même si on est 4 (comme les trois mousquetaires) (ndrl : bon, en fait, 5 !), s’enchaîne bien, c’est une bonne mise en bouche au rappel puis qu’il s’agit de 2 fois 50 mètres. On sort la corde neuve, et malgré les vrilles, on arrive à rappeler les cordes sans problème.

« Les 3 blaireaux », 2nd rappel de 50m

Nous mangeons et après quelques allers-retours en voiture on se retrouve devant « Les Etroits de Colombière », canyon sympa à faire quand il y a un peu trop d’eau ailleurs. Nous l’avons descendu avec du plaisir et de la motivation.

« Les étroits de Colombière » : Cascade en S

Sylvain à l’œil. Il a remarqué une petite erreur, l’un de nous (grand et barbu) a pris un kit spéléo au lieu d’un kit canyon. La différence n’est pas énorme, juste quelques trous au fond. C’est marrant ça change tout quand l’eau rentre dedans.
Seb lui dit que c’est juste un peu plus lourd et que ce n’est pas si grave, de toute manière nous on s’en fout, c’est Sylvain qui le porte.

Une belle journée qui a plu à tous je pense. Sur la fin j’ai vu Seb sourire c’est pour vous dire (bon il pensait être seul sinon il ne l’aurait pas fait off courses).

Le soir c’est gite du Breuil à Pont en Royans avec les fameuses Lasagne maison de Fabien et (le moins fameux) vin rouge.

Jour 2 :

Rendez vous à 9 heures sur le parking de la grotte de Choranche. Nous au gite, on a décidé de partir à 8h30 pour bien être à l’heure. C’est un peu raté (je ne donnerai pas de nom) mais nous sommes rentrés dans la grotte à 11 heures.

Par contre là c’est du lourd, nous on est des diesels mais une fois qu’on roule, on enfile les bornes.

Gournier c’est un peu le Graal du Vercors, c’est l’atypique, c’est la belle c’est la top1. Pour notre plaisir, on commence par une traversée de lac souterrain en bateau gonflable, avec des rames « ping-pong ». Le bateau est percé, c’est encore plus drôle. On répartit les poids, on est pas si con. Moi je suis avec Séb.

Après le bateau il y a une petite escalade, et ça moi j’adore, on enchaîne par 1h30 de marche dans un corridor géant d’environ 800 mètres remplit de blocs formant des monticules à franchir d’une hauteur que j’évalue à 20 mètres. C’est un chaos de pierre à escalader et c’est beau. Personne ne râle c’est pour vous dire, moi j’ai un peu de mal, j’ai gardé ma néoprène du bas et le manque de souplesse n’est pas des plus agréable.

Que c’est beau !

NB : pour la prochaine, la marche se fait mieux SANS la néoprène.

On arrive à l’entrée de la rivière vers 12h30.

Au bout du corridor un petit puits qui se désescalade permet d’accéder à une rivière souterraine. Tu voulais de l’atypique, et bien en voila. Un œil sur la montre et c’est partit pour un canyon souterrain à contre courant.

L’eau est translucide et la néoprène est la bienvenue, on marche jusqu’à 14h30, pendant ce temps on franchit deux petites cascades équipées sur le coté de petits barreaux ainsi qu’un petit lac et un couloir à la nage car pas pied,  on finit sur une cascade de 12 mètres.

Une cascade de 12 mètres ? UNE CASCADE DE 12 METRES MERDE ! c’est pas tout les jours qu’on voit ça sous terre.

Ensuite on fait retour et arrivée à la fin de la rivière à 16h, on apprend qu’une personne d’un autre groupe s’est déboîtée l’épaule et qu’elle se trouve dans la rivière à une heure de marche.

Coup de bol énorme pour le mec, dans un autre groupe, il y a Antoine Aigueperse, le responsable adjoint du spéléo secours français du Rhône.
Et re-coup de bol, sa sœur est dans le groupe, elle est médecin et lui a remis son épaule en place.

Ca fait du bien d’avoir Antoine, il organise le retour du blessé pour finir par sortir à 19h30.

Seb et Sylvain sont restés jusqu’à la fin et c’est clair qu’ils aiment rendre service : Seb a soutenu le blessé au maximum (Je vous rappelle qu’on le surnomme Poney) et Sylvain a repéré les passages en avant et équipé quand il a pu. Devant, Yves et PeFe ont couru pour annulée le déclenchement du secours, vu que l’épaule a été remise en place.

TPST : 9h

Au final un bon petit WE a refaire sans hésiter.

Fabien (et photos de Sylvain 😉 )

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire