Vallon des Eparres, Dézob au SCV 27 – 22-08-2015

Objectif : SCV 27 dans le vallon des Eparres
Participant : Berengère, Julien, Jacques, Pierre-Yves et Franck-Nicolas

Dû aux harcèlements de certains membre du SCV voici enfin le CR 😉

Toute la troupe se retrouve au SCV pour charger le matériel dont on aura besoin pour la journée. Puis c’est parti pour une heure et demie de route dans la voiture de Pierre Yves. Dans la voiture la tension monte avec Bérengère qui me parle de l’ascension sur corde d’une 15aines de minutes…

Arrivé sur place, on passe devant la fameuse maison/ferme de «Charly», un mystérieux personnage qui possède(rait) des ânes, un personnage si mystérieux que personne ne l’a jamais vu … Mais où est Charly ?

Après une demi-heure d’attente le temps que notre cher président nous rejoigne, nous partons à l’ascension de la montagne à la recherche de la grotte du SCV 27. Une heure de marche après, nous arrivons enfin à l’entrée situé en dehors du sentier entre des débris d’arbres tombés et la paroi rocheuse .La grotte n’est pas encore très grande, petit puits d’une dizaine de mettre à descendre puis étroiture avant d’arriver dans un mini tunnel en cours de désobstruction !

Primière étape : le déblayage : et là se met en place un travail à la chaine plutôt efficace, Julien au fond du trou pour virer les blocs tombés lors de la précédente séance de désobstruction puis Berengère faisant le relai à travers l’étroiture. Julien perfore des nouveaux trous, enfile les pailles puis tout le monde ressort avant de tout faire péter. Bon Berengère a fait péter non pas les pailles mais son record personnel avec une remonté en 9 minutes 41 secondes au lieu de 15 minutes 😀

Petite pause casse-croûte pendant le dégazage.

A l’extérieur ça travaille dur, Pierre Yves et Jacques se lancent à l’assaut d’un grand chantier : installer une terrasse tout confort et virer la grosse pierre enterrée à l’entrée de la grotte et qui gêne le passage ! Après une heure de lutte acharnée la pierre finit par lâcher prise.

Puis c’est reparti pour une deuxième session de déblayage : Julien toujours au fond, Franck qui lui envoi la gateline pour récupérer les gravas puis relai à Berengère après l’étroiture puis directement dans le seau avant la remontée des 10 mètres de puits à la force des bras par Pierre Yves. Jacques en surface arrange la terrasse avec les calcaires calibrés remontés du fond. Très efficace comme technique ! Julien met en place les pailles pour le 2ème tir puis tout le monde dehors (une maudite erreur de chronométrage sauve Berengère pour cette fois-là (bon, a priori, son précédent record n’a pas été battu sur cette remontée…)).

Jacques n’est pas satisfait de l’entrée de la grotte. Après avoir installé une terrasse en pierre et et en terre, il veut virer une autre pierre qu’on ne pourra pas déterrer et qui gêne l’entrée. Bon on avait quelques pailles en trop il ne faut pas nous en vouloir : au SCV, le confort est primordiale !

On tentera bien évidement de filmer nos exploits mais malheureusement Pierre-Yves ne parviendra pas à faire fonctionner la GoPro . Et c’est ainsi, qu’après un coup de tonnerre surprise qui résonna dans toute la vallée, on rebroussa chemin pour repartir.

Bien évidemment Pierre Yves et Jacques ont décidé de faire un concours de chute sur le trajet retour (passages glissants sur les marnes humides) ! And the winner is : Jacques !!! Promis on pensera à ramener le déambulateur la prochaine fois 🙂

TPST : 4h environ
CR de Franck

Matos en place : C25 réformée, 4 plaquettes, 1 seau de maçon + 1 seau pourri, 1 gamatte + sa corde de traction, 1 marteau, 2 burins, 1 barre à mine, 1 ligne.
A prendre : 1 mousquif

L'entrée est désormais moins boueuse et plus confort

L’entrée est désormais moins boueuse et plus confort

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire