Trou Souffleur – St Christol (84) – 10-03-2018

Participants :
Bérengère, GroNico, Séb, Yves, PeFe, Axel, Franck, Julien

Dans le cadre de la préparation au Gouffre Berger prévu cet été, nous débutons un cycle de cavités plus profondes avec un tpst plus long.
Direction donc le Vaucluse et le Souffleur. Un -580 équipé, c’est idéal pour notre préparation!

C’est Yves qui prépare et organise cette sortie. « Organisation de haut vol », d’après Cécile qui finalement n’a pas pu venir.

Nous nous retrouvons tous à l’ASPA à St Christol le vendredi soir. Les derniers arrivent vers 23h et glissent les pieds sous la table devant un bon plat de pasta. Ils y retrouvent également les copains de St Étienne qui viennent au Jean Nouveau.

Samedi matin, réveil à 7h, petit-dej et préparation des kits. Depart à 9h00 du gîte. A 9h04, après les 4 minutes de marche d’approche, on est devant l’entrée secondaire du Souffleur, entrée forée il y a 3 ans pour shunter la trémie éboulée de l’entrée historique.

Julien se lance pour équiper le départ. Un peu galère pour trouver le bon passage, on perd bien 30 min. Mais le courant d’air nous indique la route à suivre, dans un enchaînement de passages un peu bas et humides.

Enfin on touche aux puits ! Et on enchaîne vite, car je le rappelle, le trou est équipé 🙂 (remercions à nouveau Damien et Naomi pour les précieuses infos fournies et tout le travail d’équipement réalisé).

Mais vers -200, c’est le méandre… un bon apprentissage pour certains ! Pas facile de trouver le bon passage, de se passer les kits, etc etc.
Mais on s’en sort, rassurez-vous 😉

On retrouve à nouveau les grands puits. Mission ici, remplacer une corde en fixe. Julien s’occupe de l’opération. Au dessus, les premiers suivent et les derniers finissent le méandre. Ca dur un peu et certains se refroidissent.

A la base du Puits Ayme (P76), regroupement et concertation sur un bon palier. On mange et on divise les équipes : 5 remontent et 3 continuent.

Julien, PeFe et Axel continuent la descente et enchaînent les grands puits. Dans le colossal
P114 André Gendre, avec la cascade, le brouillard, et le noir tout autour, il y a de l’ambiance ! Apres un fractio plein gaz, on descend mais on butte sur une tonche. Julien s’occupe de la securiser. On ira pas plus bas : on est quasiment à -500, une longue remontée (et le méandre) nous attend. Debut de la remontée à 16h. Nous ressortons peu avant 22h.

Bérengère, Yves, Franck, Séb et GroNico, entament la remontée depuis -300 vers 14h. En prenant le temps, ils trouvent un rythme correct.
Au sommet du Puits de l’Anaconda, GroNico se fait une frayeur. Sentant la corde réagir de façon inhabituelle, il demande à Séb au dessus de jeter un coup d’œil. Verdict : grosse tonche… Arrivée au gîte vers 21h.

Dimanche, grasse mat’, rangement puis départ du gîte. Il fait beau et bon, nous filons à Fontaine de Vaucluse pour admirer la résurgence de tout le réseau karstique du plateau d’Albion. Avec les pluies de la semaine précédente, le débit est suffisamment important pour que la vasque surverse : c’est magnifique.

Puis retour tranquille sur Lyon.

TPST : entre 11 et 13h

Fontaine de Vaucluse

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire