Stage Perf – Event de Peyrejal (07) – 13-03-2016

Commune : Saint-André-de-Cruzières (Ardèche)
Date : 13 mars 2016
Encadrants : Mowgli, Bertrand Hamm
Participants : Yannick, Bérengère

Départ du gîte du Césame pour la direction de la commune de Saint-André-de-Cruzières, localisation de notre cavité.
Dès le début, nos cadres profitent de leur statut de privilégiés pour se faire amener et se comporter comme de jeunes enfants. Heureusement, Yannick et moi on reste fermes 😀 Après 20 minutes de voiture environ, on arrive à destination. Le trou n’est pas trop difficile à trouver grâce notamment à l’application mobile MapsMe qui localise précisément l’entrée du trou.

Nous passons par l’entrée « artificielle » (bétonnée type égout et recouverte par une plaque) percée en 1972. Yannick équipe par amarrage naturel (arbre) et avec un spit. Pour éviter les frottements on installe également une déviation avec une sangle. Par précaution, on dégage une grosse pierre de l’entrée.
Yanick s’engage dans le puits avec Bertrand qui lui apporte les conseils pour faire un bon équipement. On préfère passer plus de temps dans les explications, quitte à ne pas aller au fond du trou !

Vu que c’est contraint niveau espace à l’intérieur, on fait le choix avec Mowgli de rester au soleil et on parle, entre autres, de spéléo. Finalement l’équipement prend plus de temps que prévu, on décide même à manger.
Puis nos équipementiers arrivent pour manger à leur tour. C’est à ce moment-là, pendant la pose déjeuner de Yannick et Bertrand, qu’on se dit qu’on va rééquiper l’entrée : ça m’entrainera et on va éviter le frottement.
Eh ben vous savez quoi ? Même mettre une corde autour d’un arbre c’est pas si simple pour avoir la bonne longueur de corde et le nœud qui va bien. On double l’équipement par la pose d’un spit : une grande découverte pour la spéléo en herbe que je suis ! Je regarde alors Yannick poser le spit après avoir au préalable utilisé le marteau pour faire sonner la roche.

Une main courante et 2 puits sont équipés, et on descend enfin ! La cavité est jolie.
C’était la première fois que je faisais un puits si étroit entre 2 parois obliques, une sorte d’étroiture verticale…
Seul petit regret : nous n’avons pas eu le temps de mettre en place notre plan machiavélique élaboré avec Mowgli faute de temps (haha)

Et voici l’équipe de choc :

A la sortie du trou

A la sortie du trou

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire