Source Saint Martin et Grotte des Tines – 16 et 17-09-2016

Participants :
Michel S- Patrick Perrin (SBAPS)- Gégène Perrin (ex-AVEN)

Vendredi 16 septembre

Source St Martin (Artemare)
Une seule descente. Déblaiement du tir précédent.
Après une progression de 2m, le méandre se poursuit avec la rivière aval, sans doute vers la source Ouest, la suite est visible sur 4m mais si la hauteur est de 4m, la largeur ne dépasse pas 20cm. La sortie Ouest n’est sans doute qu’à quelques mètres, alors à quoi bon continuer? Nous décidons d’en rester là…….!

La rivière arrive sous la galerie par un siphon dans une diaclase de 2 ou 3m de profondeur mais 15 à 20cm de largeur… aucun espoir de ce côté là et aucun signe de galerie fossile qui pourrait court-cicuiter ce siphon vers l’amont. C’est ce siphon qui alimente la source Ouest à l’étiage et aussi la source Est en période de crue.

C’est la fin d’une aventure qui dure depuis 2 ans. Elle a nécessité beaucoup de poudre (peut-être 150 pailles?) et d’énergie. Les résultats ne sont pas au rendez-vous mais cela aura au moins permis de comprendre comment fonctionne le système des sorties Est et Ouest de la Source ST Martin. Nous terminons la topographie et ressortons au bout 2 heures.

Grotte de Crocoillot (Champagne en Valromey)

Entrée grotte de Crocoillot

Entrée grotte de Crocoillot

 

 

Grotte de Crocoillot - Désob. à poursuivre

Grotte de Crocoillot – Désob. à poursuivre

 

 

 

 

 

Cette grotte fossile, de quelques mètres seulement, pourrait être un ancien regard sur le Séran souterrain.Elle s’ouvre au bord d’un affluent en rive gauche du Séran près du lieu-dit Ossy sur la commune de Champagne en Valromey.
Sa désobstruction permettrait d’en savoir un peu plus… à suivre… !

Samedi 17 septembre

Grotte des Tines

Grotte des Tines - Le fond

Grotte des Tines – Le fond

Grotte des Tines - A plat ventre dans le bouillon

Grotte des Tines – A plat ventre dans le bouillon

Retour dans cette perte du Séran après 2 ans d’absence…
Il faut dire que les conditions sont difficiles. Le trou est étroit, la présence d’eau nécessite de revêtir une combinaison néoprène et de pomper l’eau pour faire baisser le niveau. Alors les volontaires ne se bousculent pas!
Profitant de la sécheresse exceptionnelle, nous reprenons la désobstruction sans avoir à pomper. Il y a toujours de l’eau mais pas d’alimentation.

Grotte des Tines - Michel et Patrick au travail

Grotte des Tines – Michel et Patrick au travail

Deux descentes de 2h30
1er tir réussi
2ème tir incertain. La roche en place est constituée d’une alternance de roche dure et de mondmilch. C’est là que la « confiture » serait plus efficace…!
Progression nulle mais espoir pour la prochaine fois

Grotte des Tines - Eugène et Patrick

Grotte des Tines – Eugène et Patrick

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire