Sortie initiation Grotte de Jujurieux (01) – 11-03-2018

Escapade était dans la grotte d’En Pérucle à Jujurieux le dimanche 11 mars 2018.

Étaient présents :
Lison, Kevin, Audrey, Axel et Fabien, membres du spéléo-club de Villeurbanne, ainsi qu’Imane et Clara, conviées pour une première expérience.

La balade a duré 8 heures au sein-même de la grotte, de 10h30 environ à 18h30 environ.
Bien que tout se soit très bien déroulé, ce compte rendu est rédigé du point de vue légèrement exagéré par les deux débutantes de la journée.

9h30
Nous sommes arrivés au Spéléo Club de Villeurbannes. Nouvelles arrivantes, nous avions sous-estimé le matériel nécessaire et avions donc revêtu un legging et des pulls. Les membres du club, souriants de notre optimisme, nous ont conseillé de prendre des combinaisons.

10h00
Nous arrivons à Jujurieux. Le temps d’enfiler la combinaison, les casques et le baudrier, et nous sommes en route pour la grotte d’En Pérucle ! Le chemin est humide et en pente mais il paraît que “c’est l’échauffement”. Donc on s’attend au meilleur pour la suite.

10h30
Entrée dans la grotte. Celles qui débutent entrent en premier. C’est là que l’on se souvient qu’une grotte n’est pas pourvue de lampadaires. Ça va être marrant cette histoire.

10h31
Regarde, une chauve-souris ! Elle est belle hein ?

10h31
Et donc vous disiez qu’il y a toujours des sorties à proximité ?

10h32
Finalement on s’habitue quand on veut. Quand on veut vraiment. Et qu’on a pas le choix parce-qu’on n’a pas pensé à tatouer la carte de la grotte sur nos dos avant de venir.

10h45
Les chemins sont divers, variés, magnifiques et nous perdons la notion du temps “sérieux ça fait combien de temps qu’on est là ?

11h00
Première descente en corde “on va enfin voir ce que ça fait être dans la peau d’Indiana Jones!

11h01
Ça y est. Je descends. j’ai cru que j’allais flipper mais en fait, je ne vois rien alors je me prend au jeu façon Tarzan.

12h00
Arrivée à la salle de la Cathédrale, quelques prières, en vain : aucune lumière n’est apparue.
Nous sommes mêmes restées dans le noir complet, peut être une bonne heure… ou une bonne minute. Puis, la lumière fût. Lorsque nous avons rallumés nos casques.

12h30
Notre balade se poursuit, ponctuée de pauses dans des salles. L’environnement est beau, impressionnant, mais surtout nouveau. Nous goûtons à cette sensation de marcher là où peu d’humains s’aventurent. Peu, mais quelques-uns quand même, mais ça reste peu…

12h40
Certains passages sont équipés d’une corde accrochée aux parois, pour s’y longer. C’est très sympa, un peu comme une via ferrata. Mais sans ciel.

12h45
Nous arrivons à une montée de corde, chacun.e son tour gravit les mètres entre les formes de la pierre. L’exercice de la montée de corde nous a été appris en initiation avant la sortie, et prend tout son sens en dehors des murs d’escalade, sans aucune prise. Et aussi parce-qu’on est dans une grotte.

13h00
Petit pique-nique garantit sans coup de soleil. Ce fut l’occasion de se poser et de réaliser que manger reste toujours instinctif même dans le noir !

13h30
Pour ne pas attrapper froid dans la température ambiante, nous nous sommes très vite remis en action. Et oui l’aventure n’attend pas, quand il est question de notre survie !


Mon estomac quand il a compris qu’on n’allait pas faire la sieste

13h35
Une pause s’impose.

13h36
Petit débrief’ on commence à nous parler (à nous, débutantes) d’une mystérieuse sableuse qui viendra pimenter notre parcours, pourtant dompté avec tant de classe depuis le début.

13h40
Ah non, finalement on est repartis.

14h25
Ah non c’était pas une pause en fait. C’était le temps d’installer de quoi s’encorder pour une descente. Celle-ci est particulièrement classe puisqu’il y a un relai entre deux cordes.

14h48
Bon bah là vous y allez tête la première et vous vous allongez en mode commando” “ ok… et c’est la sableuse là ? “ “Non pas encore. Lol.

Dans le but de visiter les plus belles salles de la grotte, nous sommes à la recherche de la Salle des piles d’assiettes. Celle-ci est particulièrement complexe à trouver.

15h12
Ça ressemble à des piles d’assiettes ça non ?

15h13
Heu les gars on est déjà passés par ici y’a 2 minutes

15h58
En fait il y avait un passage caché sur le côté

L’après-midi se déroule ainsi, alternant montées, descentes de corde, marche, marche debout, marche plié en deux, marche allongée, marche arrière…

16h40
Nous arrivons dans une grande et belle salle et tentons de faire de belles photo. La grotte est un magnifique lieu de shooting : pas de pollution lumineuse. Excepté celle de Clara qui s’obstine à regarder ses compagnons de promenade dans les yeux, les aveuglant au passage de par sa lampe frontale. Son unique occasion d’éblouir son prochain.

16h50
La salle offre une surprise à qui a encore l’énergie d’escalader ses recoins. Kevin, Audrey, Axel, Lison et Imane s’aventurent pour aller découvrir le magnifique lac qui se trouve à l’étage. Une grotte à mezzanine quand même, elle fait des constructions chiadées Dame Nature !

17h12
Nous repartons en balade vers d’autres cieux. Enfin, vers d’autres parois.

17h18
La sableuse est annoncée pour bientôt. Nous nous réjouissons. Pour 2 raisons :
– On va enfin savoir de quoi il retourne
– Il parait que c’est près de la sortie. Et ça commence à faire longtemps qu’on n’a pas vu le jour. D’ailleurs est-ce-qu’il fait jour ..? Enfin, on est quel jour ..?

17h23
On y va ! Kevin part en éclaireur, enfin, plutôt en déblayeur.
On commence par ramper dans des passages exigus, qui sont ponctués de “pauses” sous des dômes de pierre lissés et réguliers.
Nous demandons naïvement si “c’est ça la sableuse ?
– “non ! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA
OK.

17h26
Tiens donc, il s’agit là de ramper tête la première dans un passage moins haut que ma main.

Si la tête passe, tout passe” dit-on.

Mon fessier quand il entend cette phrase

17h27
Apparement cette phrase est vraie. Il faut dire que nous remercions Kevin sans qui le chemin aurait été bien plus hostile.

17h33
Ramper les uns derrière les autres, ça rapproche, quand même.

17h36
Mon fessier est coincé.

17h41
Mon fessier se décoince suite à une mobilisation collective.
J’apprend à féliciter mon corps : Je ne laisserai plus personne critiquer mon poids.
EH OUI MONSIEUR OUI ! Je peux passer partout quand on me tire les bras !

17h53
Nous terminons la sableuse dans de grands éclats de rire. C’est la joie d’être ensemble, ou bien c’est à force de sniffer du sable. Quoi qu’il en soit, nous sommes très fiers de nous. La balade se termine sur une magnifique réussite.

Nos têtes après avoir relevé ce challenge

17h54
Ah j’avais mal compris, ça n’est pas terminé, il reste 45 minutes de marche.

18h00
La grotte semble aussi confortable qu’une galerie marchande après avoir bravé la sableuse. Plus rien ne nous intimide !

18h12
Clara commence à proférer des insultes à l’égard des rochers qu’elle heurte (ou qui se heurtent à elle, selon sa version). Mais elle promet qu’elle n’est pas comme ça dans la vie.

18h20
Nous passons par un très joli chemin en forme de lac, l’eau est quasi-limpide et nous traversons de pierre en pierre, comme sur une rivière

18h21
Oh ça n’est même pas profond ! Je pourrais marcher dans l’eau avec mes bottes !

18h22
J’apprends que mon sens de la perspective est erronée quand l’eau inonde mes bottes.

Être dans cette grotte est une expérience étonnante. Le temps n’est plus compté, plus de notion de jour ou de nuit, il s’agit juste de découvrir, de contempler et de s’adapter. Être dans cet endroit accompagné des personnes les plus passionnées et bienveillantes permet de réaliser qu’il est possible de s’approprier, le temps d’une balade, un environnement insoupçonné. On ne sait pas ce que la grotte nous réserve, mais pour sûr, on va s’adapter, gravir, grimper, ramper, et continuer notre périple avec insouciance.

18h23
Il paraît que la sortie est pour bientôt !

18h32
Tiens c’est quoi cette sensation fraîche sur nos joues ?
Mais…C’est de l’air !!!!!!

18h35
Il….fait…jour…!

L’escapade spéléo s’achève sur cette sortie, nous redécouvrons l’air sur nos joues, la météo fébrile et la lumière de fin de journée. Les oiseaux chantent. On dirait un film. C’est magnifique.

Nous sommes vraiment reconnaissantes d’avoir pu découvrir cette aventure avec des membres du Spéléo-club de Villeurbanne. En nous invitant dans votre activité avec votre passion et votre expertise, vous nous avez donné un magnifique aperçu de la spéléologie et de notre capacité à surmonter nos limites. En plus de cela, la gentillesse, la patience et l’humour de tous a vraiment transformé cette journée en un superbe souvenir.

Merci beaucoup !!!

Imane et Clara

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire