Puits Skill – 13-01-2018 – Comptage Chiroptères

Participants :

Olivier (SBAPS & GCRA), Marie (Spéléo du Doubs) et Céline (SDNO & GCRA), ,Marcel Meyssonnier, Kévin

 

Suite à mon dernier comptage « alavavite » et « sanconaissanceparticulière » de l’hiver dernier, à l’occasion de la sortie découverte des petits nouveaux du club, lors duquel j’avais recensé 90 rhinolophes, le club a été contacté par Olivier pour refaire des comptages dans le Vallon des Eparres.

On se donne RDV à 9h30 sur le parking du Château, vu que je n’aurais pas le temps de passer au club avant la sortie, Olivier se charge des cordes (enfin, plutôt de la corde d’entrée).

Olivier et Céline sont déjà venus dans le coin, mais uniquement à l’entrée, et Marcel avait essayé de nous rejoindre lors d’une sortie précédente, sans succès. j’ouvre donc la marche, dans la neige, jusqu’à l’entrée du trou. Céline nous explique avoir déjà fait un piégeage nocturne au filet dans des conditions pas évidentes au niveau de cette entrée.

Je m’occupe de l’équipement de l’entrée pendant que mes acolytes terminent de s’équiper.

Dès la salle d’entrée, on trouve quelques chiros, petits rhinolophes, barbastelles et murins, dont la plupart bien cachés dans les anfractuosités de la roche. La descente se poursuit au rythme des découvertes, toujours plus impressionnantes.

J’ouvre la marche pour guider le groupe, et ça suit plus ou moins vite, selon les endroits.

Marcel au début ne comptait pas passer le trou du chiotte, de peur de ne pas trouver grand chose derrière, il n’a pas fallu longtemps pour le persuader de passer, la simple explication de la présence de nombreux Rhinolophes l’hiver dernier a suffi.

Le nombre grimpe vite, et on atteint assez rapidement la centaine, je n’étais pas trop mal lors de mon comptage rapide.

Arrivés à la Salle Yves, Marcel et Olivier, ne voulant pas se coltiner la trémie, nous laissent. Je poursuis donc avec Céline et Marie. Nettement moins de monde là dessous, même si on retrouve quelques rhinolophes et un second murin à oreilles échancrées (assez rare dans le coin) dans la Salle des Verts.

Aidées par la ficelle rose, les filles ne se perdent pas trop à la remontée dans la trémie. Sans kit, je suis pour ma part tout à fait à l’aise, ça aide bien de connaitre les passages.

On retrouve Marcel et Olivier, qui commencent à avoir froid, mais qui sont contents de nous voir revenir avec un beau palmarès.

Au retour, Marcel prélève un squelette de chiro, pour identification (après celui récupéré au niveau de la désob de 1973 à l’aller).

On ressort juste avant le crépuscule, en profitant des belles couleurs sur l’Aulp du Seuil.

Résultats du comptage hivernal du Puits Skill :
150 chauves-souris observées de 5 espèces dont (Merci Céline pour le récap) :
– Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) : 130
– Barbastelle d’Europe (Barbastella barbastellus) : 8
– Murin à moustaches (Myotis mystacinus) ou Murin de Brandt (Myotis brandtii) : 7
– Murin de Daubenton (Myotis daubentonii) : 3
– Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus) : 2

Ce résultat fait du Skill la deuxième cavité rhonalpine en terme de population hivernante de chiroptères (derrière une cavité dans le Vercors), et la première de Chartreuse (pour l’instant).

 

TPST : 6h

En complément, un lien vers une aide à l’identification, qui peut servir à ceux que ça intéresse :

http://plecotus.natagora.be/index.php?id=712

 

 

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire