Moilda (01) – 22-04-2017

Participants :
Petit Nico, Flo, PeF, Julien, Seb, Delphine et Yves.

Le plus grand défi pour l’équipe de la journée n’était pas d’affronter le Moilda et ses -200 mais de démarrer à 8h du club. Le handicap était de taille : 1m 80 et 70kg environ, cadre spéléo depuis l’an dernier, nous ne pouvions pas trouver pire : Julien !

Quelle ne fut pas notre surprise de voir arriver notre « handicap juste on time » :8h00 ! Seb et moi étions sur le cul ! Enfin il était là. Un autre nous a surpris, il était bien là à l’heure, mais seulement son corps … le cerveau de Pef était encore dans la brume d’une veillée trop longue et d’une nuit trop courte.

 

Les kits avaient été préparés le mercredi, ils sont chargés dans les deux voitures (bleues) et nous voilà sur la route en direction d’Ordonnaz. Nous arrivons vers 10h30 au milieu d’une belle prairie ensoleillée. Personne ne connaît cette grotte, mais le topo semble nickel. Seb et Delphine devant équiper l’ont appris par cœur … alors pas d’inquiétude.

 

Après avoir prévenu l’équipe de surface, Julien repère l’entrée du trou et Seb se lance pour visser ses premières plaquettes vers 11h. Les critiques fusent dans tous les sens alors que nous n’avons pas encore mis un seul pied dans le trou. Ici ça frotte, faut tendre un peu plus, ou alors non, faudrait peut-être faire comme ça … Seb reste calme, termine son travail en professionnel et nous voilà partis.

Séb à l’équipement du 1er fractio

Après un premier P10 (ou qq chose comme ça) et petite demi-heure, l’équipe est stoppée. Le topo est lue une nouvelle fois : « Alors nous sommes là, mais alors là, ce n’est pas là, peut-être qu’il faudrait aller par là …  ». Pas évident quand personne ne connait. Mais il est où ce P30 ?

Une petite heure d’hésitation (et des modifications de l’équipement, il fallait prévoir un C15 pour équiper une portion du méandre) plus tard, nous repartons. Les critiques constructives continuent sur les points d’encrages, les nœuds, les longueurs des oreilles, j’écoute avec attention pour essayer de parfaire mon enseignement de débutant.

La progression est lente, mais nous sommes dans une cavité propre et sans courant d’air. L’attente n’est donc pas un problème.

Petit moment d’attente pendant que Séb équipe le Puits du Lac

J’avais déjà fait de grandes verticales en canyon, mais jamais en spéléo. Punaise c’est impressionnant quand même un P30 accueilli en bas par un thé bien chaud préparé par Julien.

Delphine passe devant pour équiper son premier puits de la journée. Elle n’est pas épargnée des remarques … galanterie oblige !

Pef indique qu’il faudra faire demi-tour à 16h15. Ayant perdu un peu de temps au départ nous n’arriverons pas à -200, mais à -130 environ ce qui est une très belle performance quand même (arrêt dans une succession de méandres bien chiants !).

Petit Nico, Florence et moi nous portons volontaires pour déséquiper, c’est encore une première pour moi et après quelques explications de Julien je me lance sous son œil attentif. Je déséquipe deux puits et tout se passe bien. Voilà, mon kit est plein, je passe devant Petit Nico, Florence et Julien pour leur laisser le plaisir de déséquiper à leur tour.

Yves au déséquipement

Le P30 est devant moi, j’ai le kit plein à craquer accroché au baudrier et je me lance … Au bout de quelques mètres de grimpettes, je ralentis … punaise que c’est lourd ce kit! Je comprends mieux pourquoi il faut des débutants pour remonter ces kits… les cadres, eux, en sont exemptés, privilège de l’expérience parait-il !

Les premiers sortent du trou vers 18h30 et les derniers, Florence et Julien une bonne heure plus tard.

Galanterie toujours, Florence traverse la prairie avec son kit sur le dos (observée de loin par Son petit Nico) pendant que Julien porte une lourde bouteille d’eau à moitié remplie ….Je vous laisse imaginer la scène !

Nous arrivons au club vers 21h en se promettant de retourner dans cette cavité pour essayer d’aller au bout des -200.

TPST : 7h presque 8 pour certain.

Flo au sommet du P30

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Moilda (01) – 22-04-2017

  1. JJ dit :

    Joli compte rendu.
    Juste une chose , le fond de la Moilda c’est le siphon -276m.

Laisser un commentaire