Gouffre d’Angrières – 16-12-2017

Participants :
Patrick, Séb, PeF, Axel

C’est devenue une habitude en cette fin d’année: ce week-end, on creuse à Angrières!

Rappel des épisodes précédents :

Le nouveau puits a été équipé lors de la sortie précédente, mais seul Seb a eu le privilège d’y descendre parmi les membres de l’équipe du jour. Quant à Patrick, il n’était pas revenu depuis le début du Tunnel du Pénitencier, il y aura donc pas mal de changement pour lui.

Direction Angrières

Départ de le Lyon 8h. On arrive à Angrières sous la neige (c’est mieux que la pluie); Patrick et ses 200km de route nous rejoignent pour prendre un café à St Rambert, puis c’est parti !

Regardez bien les combis, elles ne seront plus de la même couleur à la sortie

Puits & 1er tir

On rejoint le haut du nouveau puits, Seb veut faire tomber un pan laissé instable lors du dernier tir avant de descendre. Il décroche non pas une écaille mais une belle dalle d’1 m², qui vient se poser en équilibre précaire. On envoie Patrick qui lui met 2 pailles ; pendant que le gaz passe, on entend… des voix ? Des gens autres que nous qui viennent à Angrières ?? Je repars devant et laisse Patrick voir qui sont ces visiteurs (ils avaient l’AG de leur club le soir et voulaient faire un trou tout équipé).

Le puits étant sécurisé, je mets en place la dév, et on le descend enfin.

Le nouveau puits, vue de la salle

Le début du méandre

La salle est belle et 2 niveaux s’offrent à nous dans le méandre : en haut ou au milieu. Je pars au milieu avec PeF tandis que Seb et Patrick explore la partie haute. On agrandit le passage à coup de massette, mais au bout de 4 ou 5m, le méandre devient bien étroit et un bloc nous barre la route. L’équipe du dessus a pu avancer un peu plus loin avant d’être bloquée, et surtout le passage au-dessus est plus large (on passe de face !).

2nd tir

On met donc 2 ou 3 pailles dans le roc qui bloquait le passage supérieur, on déroule la ligne de tir pour tirer depuis la salle : ça aspire pas mal et la salle est large, le CO mètre dépasse à peine les 50ppm et après quelques minutes on y retourne.

On retourne voir le résultat, Seb râle que ça passera pas, mais en insistant un peu il arrive à pousser les gravats plus loin et à passer le ressaut ; encore 2 ou 3m de gagné. Ici on a un peu de place mais la suite n’est pas très engageante : c’est étroit, et on va vite avoir un problème de place pour stocker les cailloux. On aperçoit une petite coulée stalagmitique à 3 ou 4m droit devant, et on entend clapoter l’actif au loin…

On se divise à nouveau en 2 équipes : j’agrandis ce que je peux à la massette et au pied de biche pendant que Patrick tente une 3° voie : partir du bas du méandre au niveau de l’actif. Il revient peu de temps après : la roche est solide et on ne passera pas en bas. On choisit donc de continuer à agrandir le haut, en suivant le haut du méandre qui s’abaisse doucement.

PeF et son PerFo

3° et 4° tir

On a encore le temps de faire un 3°, puis un 4° tir mais il est maintenant 18h30 et il est temps de remonter pour prévenir l’équipe de surface avant 20h.
Il va encore falloir quelques séances pour venir à bout de ce nouveau méandre !

TPST : 9h

 

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.