Découverte de Jujurieux – 15/08/2015

Nous voici en ce 15 août 2015… pour notre première initiation à la spéléologie.

Nous allons tout d’abord rejoindre Cécile au club pour récupérer le matériel.

On prend des forces en mangeant un peu, on charge le matériel et nous voilà partis pour 40 minutes de voiture vers Jujurieux dans l’Ain.

La voiture garée, nous passons à la phase « équipement »  et viennent à nous quelques questions cruciales :

  • Les piles sont bien neuves ?
  • Comment mettre son baudrier à l’endroit ?
  • Faut-il vraiment mettre « ces » bretelles ?
  • Doit-on rentrer le pull et le Kway à l’intérieur du pantalon (il parait, nous dit Cécile qu’il vaut mieux être ridicule qu’être frigorifié !)

Le temps de réfléchir à tout ça, Cécile passe derrière nous et nous fait « le coup du corset » en serrant notre baudrier. Nous voilà équipés…

La montée vers l’entrée de la cavité nous permet de bien transpirer et de nous dire que la spéléo, ça se mérite.

Enfin, l’entrée de la cavité… Cécile informe son relais que nous rentrons sous terre… Nous sommes impressionnés et rassurés par cette mesure de sécurité.

Premières impressions :Sans titre

  • il fait noir : la lumière est indispensable,
  • le casque est notre meilleur ami (on se cogne tout le temps la tête),
  • C’est calme
  • Les chauves-souris ont l’air plutôt tranquille dans leur coin.

Au fur et à mesure qu’on descend, il fait plus froid (on est contents d’avoir mis le pull dans le pantalon).

On crapahute, on passe par des endroits improbables (des boites aux lettres nous dit Cécile).

On hésite au début à s’asseoir, pour ne pas trop se salir… puis on se rend vite compte que ça ne sert à rien.

Ça glisse… On se cramponne aux parois, on teste différentes méthodes pour passer les endroits abruptes …

Première descente en rappel : explications, démonstration, installation … pour quelques secondes d’adrénaline… Malgré les cordes, on se sent libres … et en sécurité.

Enfin arrivés dans la Cathédrale, on éteint tous nos lampes, et on écoute … le silence… interrompu par le cliquetis de l’eau… beau moment pour soi, partagé à plusieurs.

Et c’est la remontée… On se rend compte qu’on peut se perdre facilement, car tous les chemins se ressemblent… Le plan nous est bien utile (et notre guide Cécile surtout).

Un toboggan naturel… On se retrouve en enfance…

On approche de la surface et les chauves-souris se réveillent et passent au-dessus de nous, Camille et Valérie laissent s’échapper quelques cris aigus d’effroi… mais les chauves-souris ne font que nous effleurer…

On arrive de nouveau à l’entrée, on regarde l’heure : on a passé 2h30 sous terre et on n’a pas vu le temps passer.

Sans titre s

Puis c’est le déshabillage… on s’aperçoit que la glaise est partout…

Qui a pensé aux vêtements de rechange ? 😉

Merci à Cécile pour ce moment exceptionnel.

A refaire.

 

Signé : de nouveaux adeptes de la spéléo….

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire