Crochet Sup – 13-10-2013

Il était une fois un couple d’anciens spéléos, invité par l’ami Jeff, à faire la grotte du « Crochet sup » à Dorvan.

Près de 50 ans sans grottes, sans puits, sans chatières, l’aventure les a tenté.

1er chapitre : laminoir de 30 m, l’âge et les « bouées » aidant, pas facile de ramper (si on connaissait l’individu qui a mis une grosse racine en travers). A la sortie le genou droit était déjà en piteux état.

2e chapitre : attaque d’un puits de 10 m. au descendeur, ça glisse mais ça passe.

3e chapitre : les pieds dans l’eau, évidemment sans équipement adapté, ça mouille. Ou utiliser l’opposition pour passer au dessus, mais la souplesse n’est plus là.

4e chapitre : enfin la beauté, la grande salle, les concrétions, les goures, l’eau qui cascade gentiment, bref le pied. La justification de toutes ces souffrances.

5e chapitre : le truc à faire absolument ce sont les méandres. De l’eau en bas et des parois glissantes en haut, dur dur d’être des anciens spéléos.

6e chapitre : le retour; remontée du puits avec une poignée d’ascension, nous qui n’avions connu que des échelles de câble et les cordes en chanvre !pas facile.

7e chapitre : de nouveau le laminoir, et cette fois c’est le genou gauche qui est ratiboisé avec la perspective de futurs bleus.

Ils furent heureux et eurent de nombreux bleus, des courbatures et différents petits bobos.

Merci surtout à l’équipe Marie Hélène, Alex, Jeff, qui nous a encadré et coocooné, tout le long de cette aventure, presque 50 ans après notre dernière grotte. (mais on comprend maintenant pourquoi ils avaient des genouillères, des combinaisons, du scotch au dessus des bottes etc…)

Andrée et Daniel (dit Nounours) Delin

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire