Ca avance à Angrières – 10-12-2017

Participants :
Julien, Sébastien et Fabien

On l’avait pas trop dit dans le CR de la semaine dernière, mais on avait bon espoir de franchir l’étroiture sur laquelle on bute depuis 1 an au fond du Gouffre d’Angrières !

Souvenirs Souvenirs

Il y a 2 ans, en décembre 2015, une grosse première était réalisée à Angrières, poussant le fond de -60m à -120m environ. A la base des nouveaux puits, l’actif se perdait dans un méandre bien étroit. En 2016, l’équipe menée par Michel, Patrick et Tamalou (SCV-SBAPS-GSHL) a beaucoup bossé dans ce méandre, avançant d’environ 30 mètres dans une succession d’étroitures et de petites salles parcourues par l’actif. Ils se sont arrêtés et sans doute découragés devant une nouvelle étroiture dans laquelle l’eau boueuse stagnait, avec un problème majeur : où stocker les gravas?

En 2017, les jeunes du SCV reprennent le fond et attaquent violemment cette étroiture. La technique est simple : on fracasse, on réduit en morceaux manipulables, et on fait la chaîne pour remonter les cailloux sur environ 10m en direction d’une salle parallèle. Comme on arrive chaque fois à mobiliser 4 aventuriers, ça avance plutôt bien.

Après 1.5m d’étroiture, on débouche dans un méandre perpendiculaire, avec une nouvelle arrivée d’eau. Le méandre s’approfondit, on peut mieux gérer les gravas. Suite à un épisode pluvieux, des bruits de cascades se font entendre, et du vide apparaît derrière un bombé du méandre…

Fin du flashback

Comme disait (approximativement) l’autre :
Noir c’est noir
Il y a plein d’espoir

Bref, on avait vraiment Envie de revenir pour finir ce tunnel et voir ce grand vide.
Départ de Lyon vers 9h. On arrive à Angrières sous la pluie. Il ne reste que 5 cm de neige sur les 20 présents la semaine dernière. Mais bon, le trou ne craint par les crues.
Vers 12h, on est au fond et on attaque de suite le perçage. Ça pinaille pour Allumer le feu mais on arrive à décoller de belles lames, qu’on s’empresse de faire débarouler vers le fond. Joli vacarme ! Séb descend un petit palier, continue son œuvre (Il va bientôt se reconvertir en tailleur de pierre pour les Monuments de France ! Moi, je suis pas sûr qu’ils me prennent… !!)
La tête de puits arrive mais se laisse désirer : il faut percer de nouveau, côté gauche. On remonte pendant le dégazage, puis on revient. Pendant que Séb finit d’ouvrir le passage, Julien et Fabien s’équipent.

Et c’est parti pour ce puits ! 2 gougeons sur la droite, sur la roche saine, le kit de corde, le tam-tam pour nettoyer les lames instables, un dév et Julien se retrouve en bas du puits. Environ P7 puis un R3 qui se désescalade. La salle est vaste (4-5 mètres de diamètre), et très haute (10-12 mètres) : on voit très bien le cheminement fossile du méandre. Beaucoup de boue, des remplissages collés aux murs : ce puits ressemble beaucoup à la base du grand puits à -120m.

Malheureusement, la suite est aussi semblable : l’actif repasse une strate puis se glisse dans une interstrate étroite et boueuse. La suite est simple : il nous faudra avancer dans méandre où coule l’eau et d’où le courant d’air semble toujours provenir.

Il est 17h, il faut remonter et garder du boulot pour les copains !
On remonte sous la flotte ! Avec le déluge en surface plus la neige qui fond, il y a environ 3 litres/secondes en bas. 2 litres proviennent de l’affluent qui trouve dans la dézob, et 1 litre provient du suintement du puits à -120m.

Retour à Lyon vers 20h00 pour un lavage du collectif.

TPST : 8h

Nous avons trouvé un nom pour cette dézob : le Tunnel du Pénitencier !
En hommage aux bagnards qui y sont passés : Michel, Tamalou, Pascal, Valérie, JJ, Patrick, JR, PYL, PeF, Séb, Bérengère, Axel, Matthieu, Yves, Fabien et Julien (toutes mes excuses si j’en oublies)

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Ca avance à Angrières – 10-12-2017

  1. JJ dit :

    Bravo !

    Je jaunie à l’idée d’y retourner 😉

Laisser un commentaire